A propos de moi…

Je m’appelle Anaïs. Agée de 27 ans et maman d’un petit garçon de 3 ans, je suis passionnée par tout ce qui a attrait au développement et à l’éveil des enfants.

Diplômée d’un BTS d’assistante de gestion, j’ai travaillé pendant 4 ans en tant qu’assistante commerciale, mais j’ai décidé de quitter le monde de l’entreprise pour exercer un métier plus enrichissant et épanouissant, tourné vers les autres. J’avais auparavant travaillé dans une école maternelle pendant une année scolaire et le contact avec les enfants fut pour moi un vrai bonheur.

Le métier d’assistante maternelle s’imposa à moi comme une évidence : pouvoir accompagner des enfants dans leurs découvertes, les accueillir dans un cadre serein où leurs besoins seraient respectés, mettre en place des activités, porter conseil aux parents le désirant…et tant d’autres choses.

J’ai suivi fin 2015 la première partie de la formation obligatoire (y compris 6h d’initiation aux premiers secours), suite à laquelle m’a été remise la décision finale d’agrément pour l’accueil de 2 mineurs à la journée.
J’ai suivi fin 2016 la dernière partie de la formation obligatoire.


Mes principes et valeurs

  • Le respect des besoins et du rythme de l’enfant

Je mets un point d’honneur à répondre aux besoins de chaque enfant lors de l’accueil à mon domicile. Leurs rythmes de vie (sommeil, alimentation…) et de développement seront respectés.

L’échange, la communication et la bienveillance sont des éléments primordiaux à mes yeux.

« La liberté motrice consiste à laisser libre cours à tous les mouvements spontanés de l’enfant, sans lui enseigner quelque mouvement que ce soit. »
Emmy Pikler

Je suis le principe de la motricité libre : je respecte le rythme de développement de l’enfant, sans lui imposer une position dans laquelle il ne sait pas se mettre seul, et de laquelle il ne saurait pas se défaire (il faut savoir que cette façon de faire est celle défendue aujourd’hui par les organismes de formation des assistantes maternelles). C’est en laissant l’enfant franchir toutes les étapes à son rythme qu’il progressera et trouvera confiance en lui.

  • La non-violence/bienveillance

Aucune punition corporelle ne sera donnée à l’enfant, ni aucune maltraitance psychologique (moqueries, humiliation, exigences disproportionnées…).

L’enfant qui ne respecte pas les règles, fait une « bêtise », sera confronté aux conséquences naturelles ou logiques de ses actes, selon son âge et son degré de compréhension. Je ne pratique pas de punition du genre « mise au coin ».

Les colères sont normales et saines. L’enfant a le droit d’éprouver de la colère et de l’exprimer, j’accueillerai ses émotions tout en restant ferme et cohérente dans mes décisions.

  • Règles de vie, politesse, respect

Respect des autres, de leurs différences et particularités, de leur culture, politesse, respect des lieux et du matériel… Autant de valeurs qui me sont chères et que je tenterai d’inculquer aux enfants accueillis.